Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
BOUVAINCOURT SUR BRESLE aujourd'hui
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Photos de BOUVAINCOURT SUR BRESLE
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE village fleuri
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE commissions externes
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
BOUVAINCOURT SUR BRESLE la page des pecheurs






Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE TAP



permis de construire
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel
Mairie de BOUVAINCOURT SUR BRESLE le site officiel

L'histoire de BOUVAINCOURT SUR BRESLE

          Le fief de Bouvaincourt-sur-Bresle


      La seigneurie de Bouvaincourt était composée outre de Bouvaincourt proprement dit, de Cantepie, Lisle, Saint Hilaire, (ou simplement Saint Hilaire au terroir de Lisle).


BOUVAINCOURT :


Etat religieux :

      Bouvaincourt était une paroisse du doyenné de Gamaches, archidiocèse de Ponthieu, diocèse d'Amiens.

Etat administratif :

       Bouvaincourt faisait partie du baillage d’Abbeville et de la sénéchaussée de Ponthieu. Election d’Abbeville, intendance de Picardie.

             En 1703 Bouvaincourt comptait 28 maisons,

             En 1709 : 18 feux,

             En 1724 : 28 feux et 82 habitants,

             En 1725 : 28 feux et 112 habitants,

             En 1726 : 28 feux et 119 habitants,

             En 1772 : 27 feux et 157 habitants.


Etat local :

            La seigneurie de Bouvaincourt était autrefois un fief noble qui consistait en un châtel avec fossés, basse-cour, rivière, pêcherie, 11 journaux  de terre, 41 de prés, 320 de bois, les raques d’une contenance de 30 journaux (probablement les marais), 90 livres de champart, 260 livres de censives, un four banal, un moulin à vent, un moulin à eau.


Les mouvances de Bouvaincourt :

Le fief de Belleval

Le fief de Belledoute ou Belle d’Oust tenu du Ponthieu.

Le fief Abraham sis à Méneslies.


- Baillage : tribunal sous la dépendance d’un bailli. Le bailli rend la justice au nom du Roi ou d’un seigneur.

- Sénéchaussée : étendue de la juridiction d’un Sénéchal (l’équivalent d’un chef  de justice).

- Feu : foyer.

- Journal : ancienne mesure indiquant la quantité de terrain qu’un homme pouvait labourer en un jour.

- Champart : mélange (blé, orge, seigle) dont les gerbes revenaient au seigneur.

- Censives : Terres concédées moyennant un cens annuel payé au seigneur.

- Mouvance :  état de dépendance d’un domaine par rapport au fief dont il relevait.


CANTEPIE :


Etat religieux :

C’était un hameau de la paroisse de BOUVAINCOURT.


Etat administratif :

     Prévoté du Vimeu, élection d’Amiens, intendance de Picardie, grenier à sel  d’Ault.

Sa population :

en 1698 : 250 habitants,

en 1709 : 23 feux,

en 1729 : 295 habitants,

en 1760 : 88 feux, avec Lisle-Saint-Hilaire,

en 1781 : 26 feux,

en 1790 : 27 feux.


Etat local :

      La seigneurie tenait de la châtellerie de Gamaches, mouvance du Roi à cause de son baillage d’Amiens.

      En 1730, ce fief appartenait à Louis Marie de Créquy, Marquis de Hémond. Il était qualifié de Seigneur d’Aouste et de Cantepie.


Les mouvances de Bouvaincourt :

Friaucourt,

Onival,

Oust, un des fiefs de la seigneurie.


LISLE-SAINT-HILAIRE :

Etat religieux :


Etat administratif :

Identique à Cantepie.


Etat local :

     Le fief de Lisle Saint-Hilaire relevait de la châtellenie de Gamaches. Il était composé de 75 journaux de terres, 20 de bois et 50  de censives.

      En 1790 Saint-Hialire et Lisle  devenaient des municipalités du canton de Gamaches.


Ses Seigneurs :

   Le fief de Saint-Hilaire était situé au terroir de Lisle. Il fut acquis de N. Didessen, par la cnfrérie de N. Didessen du Puy érigée en la cathédrale d’Amiens, moyennant 1 200 livres.

En 1587 et en 1605, Claude de Dourlens, notaire royal à Gamaches, et Jehan Rifflard, receveur du village  de BOUVAINCOURT, furent respectivement métayer du fief de Saint-Hilaire.

Lorsque Jehan Rifflard pris possession du fief (1605), il consistait alors en 8 journaux, 30 verges de bois , en rentes chapons, poules, œufs et autres droits.

   Le 12 décembre 1616, ce fief est vendu à François de Friaucourt, écuyer, sieur de Tully, et à son files aîné François par la confrérie du puy pour la somme de 1 779 livres 6 sols 6 deniers.

     En 1632, Claude de Friaucourt était dit Seigneur de Tully, Lisle-Saint-Hilaire.

    En 1640, des poursuites furent engagées contre les seigneurs de Friaucourt probablement parce qu’ils n’avaient pas payé. La confrérie  N. Divessen du Puy, sans attendre l’issue du procès revendait le fief de Saint-Hilaire le 17 avril 1640 à Jehan Meslyer, sieur des Coutures. Néanmoins cette vente ne fut pas maintenue car les membres de la famille de Friaucourt conservèrent le titre de Seigneur de Saint-Hilaire. Messire Somon de Friaucourt, fils de Nicolas de Friaucourt, décédé le 29 juillet 1701, épousa le 18 janvier de la même année Marie-Françoise de Dompierre , de la paroisse d’Yzengremer, en l’église paroissiale de Cantepie et Saint-Hilaire.

      Leur fille Antoinette de Friaucourt femme de Messire de Fontaines, leur succéda et devint Dame de Lisle, Saint-Hilaire et autres lieux jusqu’au 7 septembre 1728. Elle transmit ses titres à ses descendants.

Vers 1733, Pierre Hubert de Fontaine son mari, Chevalier de la garde du Roi, Seigneur de Tully, Ponthieu, de Neslette, Lisle, Saint-Hilaire, Dargnies, lui succéda. Il mourut le 3 juillet 1764 et fut inhumé en la paroisse de Cantepie.

     En 1784, Charles Philippe Aymard, Chevalier, Marquis de Fontaines, Maréchal des camps et armées du Roi, était dit Seigneur de Lisle, Saint-Hilaire et autres lieux.

Cette histoire a été écrite et réalisée dans le cadre des activités T.U.C (Travaux d’Utilité Collective) dans les années 1980.

Bouvaincourt sur Bresle

Arrondissement d'Abbeville

canton de Gamaches

114 r République

80220 BOUVAINCOURT SUR BRESLE